Zone temporaire d’expression libre à Levallois : expo sauvage anti-pub

28 juin 2011 § 4 Commentaires

Zone temporaire d’expression libre à Levallois !

Dans la nuit du 25 au 26 juin, une poignée de peinturlureurs et de scribouillards anti-publicitaires ont investis les rues de la ville Levallois pour « l’opération sucettes du désert ».

- Les sucettes : c’est le nom par lequel nous désignons un type précis d’installations publicitaires JC Decaux qui maculent la ville de propagande pour la marchandise.

Sucette à Levallois

- Le but de l’opération : ouvrir les sucettes à l’aide de clefs bricolées à partir des notices conçues par Low Tech Linving, y enlever la pub, et la remplacer par de l’expression libre. Des affiches préalablement subtilisées lors de récoltes régulières sont modifiées au gré de l’imagination des participants : détournements, peintures, dessins, pochoirs lumineux, poèmes de rue, gazette des sucettes sur le modèle d’un journal mural, etc.

- Cette forme d’action directe que nous nommons « exposition sauvage » ou « zone temporaire de libre expression » vise à construire une pratique collective de réappropriation de l’espace public, dans une perspective de socialisation des moyens de communication et d’autogestion de l’espace public. Il s’agit que chacun-e s’organise localement pour éradiquer la publicité et la remplacer par le produit de sa propre créativité.

La fin de l'histoire

Le choix du lieu d’exposition est politique : ancien bastion communiste, aujourd’hui fief sarkozyste, Levallois avec son faste bourgeois, son maire Balkany, et surtout ses dizaines et ses dizaines de sucettes JC Decaux… c’est l’exemple type du quartier aseptisé dans lequel le seul message tolérable dans l’espace public est la réclame ! C’est pourquoi nous avons choisi cet emplacement pour la première zone temporaire d’expression libre établie par le Réseau d’Affichage Antipublicitaire Sauvage ou Réseau d’Affichage Artistique Socialisé.

championne

16 sucettes ont été ainsi piratées… Devant ces images affligeantes de vandalisme ultra-violent, le commissaire d’exposition Robert Lambda nous confie, atterré :

« L’amateurisme empressé, le manque de maîtrise technique, la pauvreté des matériaux, la scénographie hasardeuse, tout dans cette exposition sauvage témoigne de l’éloignement des saboteureuses anartistiques vis à vis du monde de l’Art officiel, institutionnalisé, subventionné, et contrôlé. Rimes (de) pauvres et tâches de peinture volée illustrent le refus de cet onanisme esthétique pour riches auquel la société de consommation a réduit l’Art. Cette expression libre et spontanée, sans cadre ni limite, porte en elle un potentiel de subversion aux antipodes des incessants appels à la conformité que la pub vomit en continu sur l’espace public. »

Nous recommencerons, encore et encore, ici et là, de plus en plus nombreux, jusqu’à ce que nos gribouillages et nos mots jetés à la figure du passant chassent complètement la réclame de l’espace public pour le transformer en espace autogéré de dialogue et d’expression libre !

Pour plus d’images et plus d’infos autour de cette expo sauvage, rendez-vous ici

 

glané sur Indy Paris

Publicités

§ 4 réponses à Zone temporaire d’expression libre à Levallois : expo sauvage anti-pub

  • Anonyme dit :

    vous avez pas des causes plus nobles et plus utiles

  • @Anonyme, 10 juillet/12:36

    Mon cul ta noblesse ! Développe un peu ton propos, parce que tu ne m’as pas l’air très au fait. La publicité est une des composantes essentielles de cette société marchande, polluant la vue et l’esprit de chacun-e-s. Détruire la pub, la détourner, réutiliser cet espace, excuse-moi, mais c’est plus utile que ton commentaire.

    D’accord, s’il fallait choisir entre réutiliser une sucette ou créer d’un claquement de doigts un monde juste dans chacun de ses aspects, je choisirais de claquer des doigts plutôt que de me faire chier à ouvrir un panneau JCDecaux. En l’occurrence, il apparaît comme plus efficace d’ouvrir une sucette.

    Merci de ton commentaire.

    I

  • Anonyme dit :

    la vérité fache…

  • Inutile de continuer à échanger avec une personne qui a si peu d’argument − pour ne pas dire aucun, peut-être que tu en gardes en réserve pour des face à face avec des gens plus nobles. Si ça te plaît, continue à perdre du temps, sinon, tu peux soit passer ton chemin, soit ouvrir un peu ton esprit et réfléchir au monde qui t’entoure, pour comprendre − non pas singer, mais déjà comprendre − les motivations de tels actes.

    En espérant que tu ne sois pas si obtus que tu en a l’air.

    I

    PS: Au fait, je ne vois pas où tu vois de la vexation, de la colère, ou je ne sais quoi. Je t’oppose des arguments, toi tu ne fais que dire « c’est nul », et « ça t’emmerde que j’ai raison ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Zone temporaire d’expression libre à Levallois : expo sauvage anti-pub à Le Libre Arbitre.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :