Réunion « de Concertation » au sujet de l’« Éco-quartier des Maraîchers »

8 octobre 2011 § 2 Commentaires

mercredi 5 octobre 2011

À l’invitation du Grand Dijon et de la Splaad (société mixte − publique-privée − en charge d’urbanisme et autres trucs… chargée de ce projet)

Un petit rappel : l’Éco-quartier des Maraîchers, c’est un projet − déjà bien avancé ! − lancé par le Grand Dijon. Le principe ? Remettre en valeur, dynamiser, et rendre éco-responsable et de HQE (Haute Qualité Environnementale) la zone des anciens abattoirs à Dijon − sur laquelle sont situés, exemples au hasard, le Potager Collectif des Lentillères (Pot’Col’Le), ou encore l’Espace Autogéré des Tanneries −, si on veut adopter leurs verbiages creux et novlanguesques.

L’objet de la réunion était une « concertation publique » démocratique et tout et tout, tout ça c’est beau. En parallèle, le Pot’Col’Le a lancé un appel, soutenu par de nombreuses associations et groupes engagés dans le quartier, à venir en nombre pour se faire entendre.

On a pu voir toute la beauté de la démocratie : « C’est pas vous qui gérez la réunion ici, c’est moi. C’est moi qui distribue la parole par rapport à la gestion de la réunion.  » dixit l’adjoint au maire Pierre Pribetich, qui cheffaillait la conf… pardon, concertation.

On a pu voir les dégâts psychologiques et moraux causés à de tristes gens du quartier − plus préoccupé-e-s par leur petite retraite personnelle que par le combat contre ce qui va les empêcher de continuer à cultiver leurs terres − par des siècles de domination de l’Autorité et de la Propriété Privée : « On a ce bien depuis des générations (…) et on aimerait savoir combien on aura de revenus. » (par rapport à l’expropriation de leurs terres par ce projet)

On a pu voir qu’il y a des gens qui doivent se sentir bien seul-e-s et malheureu-ses-x dans ce quartier plein de sauvages : « Ça fait longtemps que je supporte les troubles de ce quartier (…) C’est un quartier mort. » – « On va avoir une vie nouvelle dans le quartier. » – « C’est un beau projet. Merci. » Difficile de supporter toute cette humanité et ces expériences collectives, on dirait !

On a pu voir la bonté d’âme d’un urbaniste vert international à la voix suave : « Je ne bétonne pas votre quartier ! » ; en effet, il reste, dans les plans proimposés par l’entreprise et l’agglo, sur les 6 hectares de terres initialement maraîchères, 7000 m² de « jardins familiaux » ou « jardins partagés » (?) (soit, en effet, le double du Pot’Col’Le) placés au seul endroit non convertible en cage d’habitation, soit le long de la voie ferrée − soit les terres les moins cultivables de la zone, d’après l’expérience de jardinier-e-s ; et quelques brins d’herbe disséminés sur le plan, pour qu’il y ait des tâches vertes partout. Près de la totalité des bonnes terres maraîchères du quartier seront bétonnées − et donc pour ainsi dire stérilisées pour un bout de temps.

Et enfin, on a pu voir, clou du pestacle, les extraordinaires capacités cognitives de Pierre Pribetich, qui a réussi à retenir + de 15 questions d’affilé en fin de réunion, pour ensuite « y répondre de manière synthétique », soit, sorti du langage de bon rhéteur, « ne pas y répondre et détourner l’attention de ce fait par des palabres agréables pour la mastication des ovidés ». Peut-être que si vous êtes gentil-le-s, on mettra un listing des questions et remarques restées sans réponse, et on tentera d’y apporter réponses et analyses ensemble, comme des grand-e-s.

En tous cas, ce qu’on a pu voir surtout, c’est qu’ils n’ont pas besoin de nous pour construire leur éco-quartier, et que ça les emmerde bien quand on vient pour s’opposer à leur vision de la vi(ll)e à la mode rouleau-compresseur urbanistique repeint en vert parce que c’est « éco ».

Pour un reportage pas mauvais de Fr3, entrez cette adresse dans votre lecteur VLC ou autre lecteur de flux mms.

Publicités

§ 2 réponses à Réunion « de Concertation » au sujet de l’« Éco-quartier des Maraîchers »

  • Même problème dans mon village, où des espaces verts précieux vont être détruits pour la construction d’un écoquartier.
    Que faire ?

  • Anonyme dit :

    cette réunion de quartier de « concertation » fait partie de la procédure légale et obligatoire pour mener à bien leur projet d’une enquête publique sur le bien fondé de l’utilité du projet qui doit être présentée au gens du quartier.
    la procédure est adroite effectivement, mais y a t il réellement eu une adhésion et une concertation, je dirais un brillant exposé du projet oui mais bien manipulé….à suivre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Réunion « de Concertation » au sujet de l’« Éco-quartier des Maraîchers » à Le Libre Arbitre.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :