Repas partagé avec les demandeurs d’asiles

16 novembre 2011 § Poster un commentaire

## Dijon - rue Bertillon - sam 19 nov. - 13h

Depuis quelques jours à Dijon, un immeuble laissé à l'abandon depuis
plus de 10 ans a été occupé afin de loger des demandeurs d'asile,
originaire notamment de Somalie et Erythrée, que les pouvoirs publics
laissaient à la rue en plein hiver. Les migrant-es s'organisent depuis,
avec quelques coups de main, afin d'aménager le bâtiment. 

Afin de réchauffer l'atmosphère et de permettre une rencontre conviviale
avec les personnes solidaires, voisins et associations concernées, les
migrants de la rue Bertillon et leurs soutiens invitent ce samedi à un
repas partagé sur place. Chacun-e est invité à amener quelque chose à
manger. 

Par ailleurs, les dons de couvertures, matelas, gazinières, réchauds,
meubles... sont les bienvenues pour aider à l'installation.

L'immeuble est située rue claude Bertillon, dans le quartier des anciens
abattoirs, à quelques pas du foyer Abrioux.

Rappel : 
Il y a actuellement à Dijon des centaines de réfugiés venus des pays de
la Corne de l’Afrique, notamment de Somalie ou d’Erythrée. Ces jeunes ou
ces familles fuient les persécutions, les guerres et famines qui ont
empiré ces derniers mois, et tentent de trouver un futur. Ils ont déposé
des demandes d’asile qui prendront des mois à être étudiées.

Malgré les engagements internationaux de la France sur l’accueil et
l’hébergement des demandeurs d’asile, malgré les directives européennes,
des centaines de nombreux réfugiés se retrouvent forcés de dormir sur
les trottoirs, dans les parkings ou les parcs publics à Dijon. Les
associations sont débordées et après des mois d’échanges, la préfecture
s’est contentée de proposer l’ouverture de 64 places en foyer, sans les
mettre jusqu’à ce jour à disposition. Cette situation est le fruit
d’années de politiques de discrimination et de rejet des migrant-e-s,
couplant la répression et les expulsions d’une part à la réduction des
moyens accordés pour la solidarité et l’action sociale de l’autre.

Mardi 8 novembre, à l’initiative d’une vingtaine d’associations et
syndicats dijonnais, un cercle de silence et une manifestation ont
abouti à la préfecture pour demander des conditions d’accueil correctes
et la réquisition de logements pour parer à l’urgence. Ces demandes
n’ayant pas été suivie d’effet, un certain nombre de personnes
solidaires et de réfugiés ont décidé de trouver des solutions de
relogement concrètes et immédiates. Nous continuerons à prendre les
initiatives nécessaires pour ne pas laisser les personnes à la rue si
les pouvoirs publics ne le font pas !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Repas partagé avec les demandeurs d’asiles à Le Libre Arbitre.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :